RSS
RSS
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez|

Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Han Xiao Lu
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 253
Incrit(e) depuis le : 10/04/2013
Age : 24
Localisation : Ne sais pas, n'a pas le sens de l'orientation.
Fiche RPG

MessageSujet: Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon - Lun 8 Juil - 17:13



Aujourd'hui, pas de cours. Etonnant ? Rarissime même. Dans un sens, ce n'était pas plus mal, parce que le prof commençait vraiment à me taper sur les nerfs. Pour qui il se prend cet idiot avec un poichiche dans la cervelle ? La prochaine fois qu'il me dit que mes déboulés sont mal fait, je lui fait la misère. C'est vrai qu'ils n'étaient pas aussi bien que d'habitude, mais c'était pas ma faute ! Fallait pas que cet idiot d'élève que je ne sais même pas son nom, emmène son portable. Il a sonné et ça m'a déconcentré. L'élève en question - qui est en passant nul à chier en jazz et en classique contrairement à moi - n'a rien eu, alors que moi j'ai eu droit à un pauvre "Jong In, tes déboulés sont médiocres". Mais qu'ils aillent tous se faire foutre dans cette agence de m*rde. Parfois, j'ai vraiment envie d'en partir... Puisque je suis "médiocre", je ne leur manquerai pas hein ?

Reprenons, comme je n'avais pas cours, je voulu aller me taper des comérages avec mon coloc', qui était dans la même classe que moi. Mais il n'étais pas là. Mon copain avait cours et ma meilleure amie est tout le temps occupée. Donc, il restait juste le pauvre Kai, c'est à dire moi, esseulé. Pour changer... Seul truc à faire, aller bosser dans la salle de danse. Je vais passer pour un grand sans amis, limite du clochard asocial - et encore le clochard il a un chien lui. Mais c'est un peu moi ça. Asocial. Toute façon, m'interrese pas les gens ici. Ils sont stressant à te reluquer de haut en bas. Puis, je suis pas du genre à faire le premier pas. Allez vers les gens... Ca ne me tente pas. En fait, je crois que j'ai surtout la trouille de me faire rembarrer. Oui et alors ? Les gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête, non ? Bah moi j'ai un peu peur qu'on me foute un vent.

Après avoir pris mon sac où j'y avais mis mes rechanges ainsi que mon iPod et une bouteille d'eau, je me drigeais vers la salle de danse. Mais à mon grands regrets, il y avait du monde. J'allais pas danser avec tous ces vautours autour de moi. Je rebroussais chemin et retournais vers ma chambre. Je m'assis sur mon lit, au bord de la dépression. Puis, j'eu un rapide éclair de d'intelligence. La plage ? Pourquoi n'irais-je pas à la plage ? J'enfilais mon maillot et remis mon t-shirt, je pris mon sac et sortais de ma chambre, me dirigeant vers la sortie. Une fois dehors, j'attrappais le premier bus qui passais. Mon dieu, faut pas que je me gourre, j'ai pas le sens de l'orientation. Par chance, le bus menait droit vers la plage. La chance me souriait, pour une fois devrais-je dire. Après avoir passé un quart d'heure dans cet horrible carcasse de ferrailles en compagnie de vieux puants la sueur, le bus arriva - enfin - à destination. J'en descendis le premier et courru presque jusqu'à la plage. Une fois les pieds dans le sable, j'enlevais mes chaussures et me dirigeais vers un coin tranquille. J'installais ma serviette et enlevais mon t-shirt. Puis je m'allongeais sur le ventre en mettant mes lunettes de soleil sur le nez. J'étais parti pour une sieste, quand une jeune fille, qui semblait néanmoins plus âgée que moi, s'installa à côté de moi. Je l'avais déjà vu quelque part mais où... ?

- On se connait ? lui demandais-je.

Oh gad. J'étais choqué de moi-même. Et je regrettais mes paroles. Pourquoi j'avais parlé à une inconnue ? Ce n'était vraiment pas dans mes habitudes. Elle allait me rire au nez, et j'allais passer pour un idiot. Pour une fois que je dis quelque chose, faut que ça tombe au mauvais moment. Jong In, à partir de maintenant, t'ouvres plus la bouche ou sinon tu es puni de dessert. Voilà que je me puni moi même maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon - Mar 9 Juil - 12:31


    Je suis malade. Cela fait deux jours que je me traine ce fichu rhume. Je n’en peux plus. Enfin limite, la journée, il n’est absolument pas embêtant. A part le mal de crâne qui ne me laisse pas en paix, mais je fais avec. Mais la nuit, c’est un véritable enfer. C’est encore plus agaçant quoi. Toute la journée, tu ne toussais pas, tu ne te mouchais pas. Et à partir du moment, où tu te dis, adieu mal de crâne et bonjour repos. Bam, la toux revient gentiment comme une petite garce et tu passes ta nuit à te moucher alors qu’absolument rien ne sort. Cela a le don de m’énerver. Bref. Péripétie quand tu nous tiens, qu’est-ce qu’on se marre n’est-ce pas ? Uhuh. Je maudis la climatisation ces deux derniers jours. Je ne sais pas pourquoi, je m’y attendais. Il fait trente-deux à trente-six degrés dehors, résultat climatisation à fond. Par conséquent, dès que tu sors du bâtiment, choc climatique. Et bingo, voilà le rhume qui arrive avec ses petites pattes. Le premier qui me sort « Fallait te découvrir à l’intérieur », je lui fais bouffer une enclume je vous promets. Je suis légèrement à cran, veuillez m’excuser. Une petite sortie me fera le plus grand bien je pense. Direction la plage. En espérant que l’air frais me soulage un peu et aide mon rhume à partir au plus vite.

    Je termine mon sac en y mettant de l’aspirine. Ce fameux tube sans lequel je ne sors plus depuis deux jours. Je vérifie que j’ai une tête pas vilaine malgré la fatigue et cache les quelques cernes avec un petit peu de maquillage. Ça va, je reste potable. Puis de toute façon, ceux qui ne sont pas contents, bah ils n’auront qu’à ne pas me regarder. J’enfile un mini short et un débardeur par-dessus mon maillot de bain deux pièces. Avec des sandales toute simples. Je récupère mon sac et enfile mes lunettes de soleil sur le nez. C’est parti pour de nouvelles aventures ! C’est la première fois que je mets les pieds à la plage, ici du moins. Il me semble. Disons que cette ville est encore nouvelle pour moi, alors je découvre. Je quitte Sunae rapidement et me reprends un choc climatique entre le hall d’entrée et l’extérieur. Qui est l’idiot qui a mis si fort la climatisation… Quelqu’un qui ne sort pas je crois. J’avance dans les rues rapidement puis prends le premier bus en direction de la plage. Je la rejoins en quelques minutes. Je me repère enfin dans cette ville après plusieurs jours à naviguer un peu au hasard sans vraiment savoir où j’allais. Ce sont les joies de découvrir un nouvel endroit. Je retire mes sandales en arrivant à la plage et recherche un endroit où me poser.

    Je finis par tomber sur un coin tranquillement avec seulement un garçon. Je le reconnais immédiatement. Disons qu’on a déjà eu une rencontre assez houleuse en salle de danse. Je tiens extrêmement à la politesse, d’autant plus que je suis plus âgée que lui et que le respect des aînés est une chose que je déteste qu’on oublie. Je me dirige vers lui et laisse tomber mes chaussures sur le côté, installant ma serviette à côté de lui et m’asseyant. A peine arrivée, bam, première question sans prémices.

    - On se connait ?

    A croire qu’il n’a même pas retenu la leçon. J’étale mes jambes en silence et me déshabille afin de me retrouver en maillot de bains. Gardant seulement mes lunettes de soleil sur le nez. Au bout de quelques secondes, je finis par tourner mon visage vers lui et entrouvrir mes lèvres afin de lui répondre, en me mettant de la crème solaire en même temps :

    - Généralement, on ne commence pas par bonjour ? Donc, bonjour.

    En disant cette phrase, je parais assez prétentieuse non? Voir même un peu hautaine. J’espère que cette première phrase ferait tilt dans cet esprit et qu'il remette mon visage sur le jour de notre première rencontre. Où je lui avais fait la même réflexion en salle de danse, lorsqu’il était rentré, pendant que je m’entrainais et n’avait même pas dis bonjour. Surement trop préoccupé par ses pensées ou que sais-je. Je continue sur ma lancée, une fois que je pense, que l’idée a eu le temps de lui remonter au cerveau et lui sourit simplement.

    - On s’est déjà vu à Sunae. Tu ne te rappelles pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Xiao Lu
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 253
Incrit(e) depuis le : 10/04/2013
Age : 24
Localisation : Ne sais pas, n'a pas le sens de l'orientation.
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon - Mer 10 Juil - 21:16



J'attendais la réponse à ma question. Elle s'étala tranquillement sur sa serviette et se déshabilla. Je mis ma tête dans mes bras, sentant le soleil brûler sur mon dos. Je n'avais pas besoin de crème solaire car j'avais hérité d'une peau mate, hâlée. C'était une chance, je n'attrappais pas de coups de soleil et je pouvais m'exposer sous celui-ci autant que je le voulais. Et puis, la lueur du soleil est brillante, resplandissante, lumineuse, comme le chorégraphe que je deviendrai dans quelques années.

- Généralement, on ne commence pas par bonjour ? Donc, bonjour.

Non mais elle pourrai pas répondre à ma question au lieu de me donner des leçons de politesses ? Oui, ça se voit qu'elle est plus âgée que moi, je sais que je lui dois un certain respect, mais je le lui donnerai quand j'aurai eu une réponse satisfaisante à ma question. Mais au moins, je ne me suis pas fait rembarré comme je pensais que ça allait être le cas. Cette fille, je l'ai déjà vu et son ton un poil hautain je me rappelle de l'avoir déjà entendu. Je n'arrive pas à mettre un nom, un lieu, une rencontre sur son visage mais je suis quasiment sur de l'avoir vue quelque part.

- On s'est déjà vu à Sunae. Tu ne te rappelles pas ?

Je réfléchi quelques instants en silence. Elle est donc à Sunae. Si je l'ai vue c'est donc à la salle de danse parce que c'est la seule salle où je vais. Ca m'est déjà arrivé d'aller à la salle de chant pour passer faire un petit coucou à mon copain, mais si j'y vais je ne parle qu'à lui et à personne d'autre. Donc, c'était à la salle de danse. Je du faire appel à toute la pauvre mémoire de poisson rouge que je possédais pour pouvoir enfin me rappeler d'elle. Je crois que c'était il n'y pas si longtemps que ça, peut être deux semaines, parce qu'ou sinon je ne m'en souviendrai pas. Comme d'habitude j'allais à la salle de danse, et parfois il y a quelqu'un. S'il y a trop de monde je rebrousse chemin mais quand il n'y a qu'une ou deux personnes, j'y vais quand même. Cette fois-ci, elle était là. Je rentrai sans vraiment faire attention à elle. Pour une fois qu'il y avait personne, ou presque, j'étais plutôt assez concentré, et parti pour bosser donc de mauvais poil. Mais même quand je fais rien, je suis de mauvaises humeur. C'est là, où elle m'avait fait la même reflexion que celle qu'elle vient de me faire.

- Je vois à peu près.

Je la détaillais plus srupuleusement derrière mes lunettes de soleils, à verre bien noir. Elle était de taille moyenne, mince, jolie. Une danseuse quoi. Elle avait rien pour que je ne l'aime pas. Hormis deux choses. Elle m'avait remonter les bretelles et je déteste ça. Et en plus de ça c'était une fille. Oui, je suis légèrement misogyne. Je n'aime pas les filles. Elles ont tendances à m'irriter facilement, et puis leurs parfums, leurs mimiques ont tendance à m'énerver plus qu'autres choses. Elle avait combiné deux trucs je haïssais, elle avait donc gagné une journée en compagnie d'un gros grincheux.

- T'es super à cheval sur la politesse et le respect on dirait. Avec moi c'est pas gagné. Je préfère respecter en silence, tu vois ce que je veux dire ?

En gros, si je dis pas bonjour, c'est juste que je n'ai pas envie de parler. Je respecte, mais ma façon de respecter, c'est le silence. Alors son bonjour, elle peut toujours courrir pour l'avoir. Elle pouvait pas me dire son nom, à la place de sa reflextion pourri ? Peut être que si je lui disais le mien, elle me dirait peut être le sien. Tentons.

- Je m'appelle Jong In, Kim Jong In. Mais tout le monde m'appelle Kai. Si t'es danseuse et que tu suis les mêmes cours que moi, t'as peut être déjà entendu mon nom quelque part.

Peut être qu'elle était hier, dans la salle de danse, quand je me suis fait engeulé. Ou tout le monde s'est bien foutu de ma gueule. Bah ouais hein, Kai qui se trompe ça arrive rarement. Profitez, riez, je me vengerais. Si elle était là, et qu'elle a rit, je lui balance son tube de crème au visage. Mais après tout, peut être qu'elle suit pas les cours de classiques et que je m'emporte tout seul depuis tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon - Mar 16 Juil - 19:54


    - Je vois à peu près.

    Ce fut tout ce que je pus avoir comme réponse sur le moment. Soit il n’est tout simplement pas très loquace, soit le fait qu’il se rappelle de cette fameuse scène où je lui ai dit la même chose le dérange. Il n’a pas apprécié la dernière fois et il n’a toujours pas l’air d’apprécier la seconde fois. Que veux-tu ? Je suis comme ça, j’aime qu’on soit poli. Parfois, j’ai des manières de « vieilles » comme disent les plus jeunes que moi car j’ai des principes et que je ne cache pas le fait que je n’aime pas quand on les bafoue. Apparemment, la première réflexion adressée de façon plutôt gentille en salle de danse, ne lui a pas suffi. Il n’a pas l’air d’avoir essayé d’enregistrer ce que j’avais espéré lui faire comprendre implicitement. Et voilà que je radote encore au sujet de la politesse. Soit je deviens totalement sénile, soit… Rien en fait. Je dois être sénile ou juste tellement butée sur ce sujet que cela m’énerve quand on ne va pas dans mon sens. Bref, stop le monologue. Je reviens sur lui lorsqu’il reprend la parole pour continuer sur sa lancée :

    - T'es super à cheval sur la politesse et le respect on dirait. Avec moi ce n’est pas gagné. Je préfère respecter en silence, tu vois ce que je veux dire ?

    Respecter en silence. On ne me l’avait jamais faite celle-là. Je laisse échapper un léger rire, mais loin d’être un rire moqueur. J’avoue que l’énoncé « respecter en silence » m’amuse assez. C’est assez intéressant comme concept quand on y réfléchit et plutôt atypique comme façon de penser. C’est un petit compromis entre ne pas être respectueux et l’être ? Possible. Disons que nous n’avons pas le même de la politesse, cela doit être ça. Mais bon, ne pas dire bonjour ou s’incliner devant un Sunbae, pour moi ce n’est pas respectueux. Qu’il soit entré dans la salle sans dire bonjour, je veux bien, j’aurai pu le cautionner. Mais qu’il ne s’excuse pas face à son intrusion ensuite. Là, c’est ce qui m’a poussé à lui adresser ma petite phrase « Généralement, on ne commence pas par bonjour ? Donc bonjour. ». C’est une sorte de petit rappel à l’ordre gentillet. Je peux passer pour une chieuse, mais d’un côté, c’est une façon de lui donner un conseil car une attitude telle que celle-là peut finir par lui porter préjudice. Peut-être que vous allez croire que je me la pète trop, mais c’est vraiment pour lui car il n’a pas l’air si bête que ça.  Se présenter, s’excuser, s’incliner et dire bonjour, ce sont des choses de la vie courante qui peuvent paraître banales. Mais certains vont y porter un regard important, ils vont chercher la moindre de nos fautes. Notamment dans ce monde dans lequel nous essayons d’entrer. Je ne dis pas que j’ai la science infuse, j’essaie seulement de me protéger et de protéger les autres autant que possible. Même ceux que je ne connais pas. Mon petit côté maternel qui ressort. Malheureusement parfois. Je n’arrive pas vraiment à le contrôler.

    - Je m'appelle Jong In, Kim Jong In. Mais tout le monde m'appelle Kai. Si t'es danseuse et que tu suis les mêmes cours que moi, t'as peut être déjà entendu mon nom quelque part.

    Jong In. J’ai déjà entendu son nom en effet, hier. On suit les même cours à vrai dire, du moins pour le classique. Avec ma formation de ballet, j’ai décidé de continuer tout de même à Sunae le classique. Même si je m’oriente désormais vers des styles totalement différents depuis que j’ai quitté l’université. Avant-hier, je ne connaissais pas son nom mais j’avais déjà entendu parler par les autres. Les gens parlent beaucoup et sont de vraies commères parfois. Et comment dire… Le fait qu’il n’ait pas l’air très « abordable » ou facilement « abordable » pour les autres faits que les personnes peuvent se montrer affreuse dans son dos. Surtout qu’il est plutôt doué en danse, il faut être sincère et l’admettre.  Il se débrouille largement bien dans son domaine, même plus que bien. Je l’ai vu se faire rabaisser hier et les gens rire sur lui. C’est puéril et totalement débile de réagir comme ça. N’étant pas encore réellement intégrée à la classe, à ce moment-là, j’étais plutôt dans mon coin à attendre que les choses se passent. Dans son dos, ils le disent totalement prétentieux et imbu de lui-même. Dans mon dos, ils disent que je suis folle et bizarre. Chacun son truc. Cette pensée me fait sourire sur le moment. Je ne suis pas là pour plaire aux gens. Je m’entends bien avec certaines personnes ici, cela me suffit amplement.  Je ne suis là pour chercher à être la plus populaire, ou la plus entourée. Je vis simplement, dans le but de réaliser mon rêve. Je finis d’étaler ma crème solaire puis la range. J’arrange ensuite mes cheveux afin qu’ils ne me gênent pas, posant à nouveau mon regard sur lui.

    - Je suis désolée, j’en oublie la politesse. C’est idiot pour quelqu’un qui te le rapproche. Moi c’est, Nam Ji Hyeon. On suit les même cours en effet.

    Je ris doucement, j’avoue moi-même que je viens de fauter. C’est assez idiot à vrai dire vu ce que je lui dis. D’une certaine manière, je perds un peu de crédibilité mais je réussis à la récupérer certainement en m’excusant. Je lui adresse un léger sourire naturel. Je ne le déteste pas, je n’ai aucun problème avec lui. Quitte à passer quelques temps à côté de lui, autant essayer que tout se passe bien. Je m’allonge sur ma serviette, me mettant à bronzer après avoir remis bien en place mes lunettes de soleil sur le nez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Xiao Lu
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 253
Incrit(e) depuis le : 10/04/2013
Age : 24
Localisation : Ne sais pas, n'a pas le sens de l'orientation.
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon - Mar 23 Juil - 13:40



Elle prit son temps pour étaler sa crème solaire. Non mais elle peut pas aller un peu plus vite ? Au pire j'appelle un maître nageur pour lui donner un petit coup de pouce si besoin. Il la lui étalera en moins de deux, et elle sera aux anges et me devra quelque chose en remerciement. Je lui demanderais euh... De la nourriture. Ou alors, qu'elle me conseille un bon ballet que je n'ai pas encore vu. Ou elle veut faire durer le suspense ? Non mais elle peut s'épargner ce petit manège. Je veux juste savoir comment elle s'appelle, parce que, exploit de ma part, je lui ai parlé et ça ne m'enchante pas trop de parler à quelqu'un qu'on peut dire que je ne connais pas. Alors, je serais plus serein si elle me disais son nom. Il faut me comprendre. Elle arrangea tranquillement ses cheveux puis me donna enfin la réponse tant attendue.

- Je suis désolée, j’en oublie la politesse. C’est idiot pour quelqu’un qui te le rapproche. Moi c’est, Nam Ji Hyeon. On suit les même cours en effet.

Ji Hyeon. Un nom comme les autres, mais joli. Puis "Nam" c'est pas courrant comme nom de famille. Contrairement au mien, "Kim". Qui est celui de milliers de sud-coréen. Ca fait de moi quelqu'un de totalement ordinaire, et ça ne me plait pas. Je veux être démarqué, et pas comme les autres. C'est bizarre, je sais mais je n'ai pas envie d'être comme tout le monde. C'est une envie comme une autre non ?

Elle ria tandis que je m'autorisais un rapide sourire que j'effaçais aussitôt et reprit mon air impassible. Moi rester souriant ? Ahah, la bonne blague, faut pas y croire. Je suis le gars qui évite de montrer ses émotions et qui ne parle pas. Ou seulement pour me flatter. On m'a déjà demander pourquioi j'étais si narcissique. Ma réponse fu ceci : "Ecoutes, les gens ne cesse de te rabaisser, ou te critiquer. Et je ne vais pas m'y mettre en le faisant également. Alors je me flatte, et ça me permet d'y croire et de devenir insensible à leurs moqueries." Bon revenons à ma "Sunbae". Etonnant d'une maniaque de la politesse de l'oublier elle même. Mes suppositions étaient bonnes. Elle était bien en danse avec moi et... m'avait vue me faire humilier en public. Super comme première impression. Je suis à Sunae depuis quelques mois mais je ne me rappelle pas l'avoir vue en cours. Même si je ne parle pas au gens, je sais à peu près qui fait quoi à Sunae. Je suis totalement incapable de poser des noms sur les visages des trois quarts des élèves de l'agence. Mais il doit y avoir plus associal que moi dans cette école car j'ai quand même mon copain, ma meilleure amie, mon coloc avec qui j'arrive à parler - enfin jouer plutôt - et quelques amis. Pour en revenir à elle,
elle était peut être nouvelle ?

- Est-ce que tu viens d'arriver ? Ne prends pas la peine de répondre si c'est indiscret.

La question était encore une fois sortie toute seule de ma bouche. Ô malheur ! Faut qu'elle s'arrête de s'ouvrir toute seule celle la. A partir de maintenant, je vais tourner sept fois ma langue dans ma bouche. Méthode de grand-mère mais c'est pas grave. Mieux vaut ça que dire des bêtises. Je me relevais et m'assit en papillon sur ma serviette. Je pris mon sac et le fouillais pour en ressortir... De la nourriture. Et oui, mon sac et la caverne d'Ali-Baba mais il n'y pas d'or ou de trésor. Non c'est plein de nouriture en toute sorte. J'en sorti une pomme, une pêche, des cookies, quelques sandwichs au kiri et la moitié d'une tarte au pomme à la canelle que je posais proprement sur ma seviette. Je sais qu'un danseur ne devrait pas manger autant. Mais... J'ai une espèce de maladie bizarre qui fait que je perd du poids très facilement. J'ai donc besoin de manger. En même temps ça m'arrange car je ne voudrais pas être à la place des gens qui prennent du poids en mangeant. Les pauvres quand même. J'ai toujours eu des problèmes avec la nouriture. Qui m'ont déjà conduit à l'hôpital. Mais maintenant c'est terminer. Je mangeais la pêche puis un sandwich. Puis un autre. Je tournais la tête pour jeter un coup d'oeil à Ji Hyeon. J'avalais très difficilement ma bouchée. Il faut dire que j'engloutis une baguette en trois bouchées.

- Sers-toi, si tu as faim. Tu ne tomberas pas malade, c'est fait maison.

Bah ouais. C'est moi qui est fait la tarte aux pommes à la canelle, ainsi que les cookies et les sandwichs. Et je me débrouilles en cuisine, moi franchement je trouve que je cuisine bien après pas tout le monde peut aimer. Mais ça n'a aucune importance, car je cuisine le plus souvent pour moi. Alors l'important est que j'aime ma porpre bouffe. Mais elle n'a pas l'air méchante, même si elle m'a gonflée avec sa politesse et son respect, alors je peux bien lui proposer à manger. Et puis, c'est là où elle me rembarre sêchement. Cela ne serait pas étonnant vu qu'avec la mémoire de poisson rouge que j'ai, j'en ai oublié de tourner la langue sept fois avant de parler. Ca serait dommage pour une fois que j'étais parti sur de bonnes intentions.



To get to the top, you're alone. The only rules : do not trust anyone, never show his real face and not fall in love. If you do all this : the golden gate you opened.
Nobody knows me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon -

Revenir en haut Aller en bas

Ji et Sami à la playa. - Nam Ji Hyeon -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Version n°11 : Vamos a la playa, oh oh oh
» Vamos a la playa (Pv Zarathos)
» Vamos a la playa, a mi me gusta bailar... ♫ [Bastien]
» SAMI X CANICHE/GRIFFON ROUX 10 ANS FOURRIERE 62 - URGENT
» ENVIE SUBITE – 3H45 le 4/06 feat SAMI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Busan :: La plage-